L’essentiel du pilotage moto

Si vous êtes passionné (e) par la moto, vous savez sans doute qu’il y a des notions très importantes à acquérir, des qualités à développer pour maîtriser au mieux son deux-roues. Mais à part cela, il est également vital de connaître et de comprendre les règles physiques très précises qui régissent le pilotage d’une moto. On insiste sur « vital » car il y va de votre sécurité, de vos performances et de votre plaisir de conduite.

Est-ce que vous êtes intéressé ?

En premier, vous devez maîtriser le braquage inversé ou le contre-braquage. En fait, si vous roulez lentement, vous obtenez la stabilité grâce à l’ajustement constant que vous effectuez via le guidon. Il vous est alors plus facile de contrôler la direction de la moto et aussi votre posture. Toutefois, dès lors que vous augmentez la vitesse, il devient plus difficile de faire dévier votre moto d’une trajectoire rectiligne. Et c’est par le braquage inversé que vous parviendrez à changer de direction. Ce qui veut dire que lancé à grande vitesse, il y stabilité par l’action conjuguée de la chasse et l’effet gyroscopique des roues qui se mettent à s’opposer à l’inclinaison de la moto.

Le pilotage sur route

La prise de virage se fait facilement mais en respectant les points suivants : vous devez être assis sur le réservoir en ayant les genoux serrés autour de celui-ci, la partie large de vos pieds doivent être posés sur les repose-pied et vos bras sont dans l’alignement poignets-coudes-épaules. Par ailleurs, votre dos doit être étiré légèrement en arrière et surtout, vous gardez votre regard fixé sur le point de corde. En pleine nuit, ce dernier point vous est impossible, aussi, vous réalisez un virage à l’aveugle et anticiper. Vous réussirez votre virage en restant souple et plus droit que votre moto, de cette manière, vous pouvez faire un contre-poids lors d’une situation d’urgence. En tout cas, en restant souple et en maintenant vos genoux serrés, vous êtes à même de faire une action rapide ou une sortie de virage au besoin.

Et le freinage ?

N’oubliez pas que le frein avant est le plus efficace et à lui seul, peut assurer le freinage total de votre moto le cas échéant. Bien sûr, le frein arrière est essentiel car il permet de stabiliser la moto et un freinage tardif en courbe. A vitesse rapide et en ligne droite, vous devez appliquer le maximum de freinage sur la roue avant. Et pour mieux appréhender le dosage frein avant/arrière, vous devez vous entraîner le plus souvent possible sur votre engin car cela dépend des caractéristiques de celui-ci. Cependant, en général, ce dosage est de 70 % pour l’avant et les 30 % restant pour l’arrière. Car si vous appuyez trop fortement sur le frein arrière, vous risquez de provoquer le blocage de la roue arrière. Pensez plutôt à relâcher un peu la pression sur le frein arrière et vous rétablirez rapidement les bonnes conditions pour terminer votre freinage correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *