Véhicule hybride : ce qu’il faut savoir

Si le diesel était auparavant présenté comme l’alternative la plus économique à l’essence, l’hybride se présente comme une solution plus intéressante. Outre le fait de réduire les dépenses en carburant, il se veut également plus écologique, après le 100 % électrique évidemment.

Voiture hybride, c’est quoi ?

Les fabricants ne cessent d’innover afin de toujours proposer le meilleur aux usagers de la route tout en prenant en compte les enjeux environnementaux. C’est pourquoi depuis plusieurs années, les grands groupes tels que Renault, Toyota, etc. ont proposé des véhicules hybrides. Il s’agit de voitures qui allient à la fois la motorisation thermique et celle dite électrique. Le véhicule hybride embarque à la fois un moteur thermique (le plus souvent à essence), un ou plusieurs moteurs électriques ainsi qu’une batterie de traction. L’intérêt d’une telle voiture réside dans le fait qu’elle permet au conducteur d’exploiter de manière optimale la motorisation thermique tout en profitant d’une expérience électrique.

Quels sont ses avantages ?

La voiture hybride présente des avantages certains sur le plan écologique et économique. Bien qu’elle dispose également d’un moteur thermique, ses émissions de CO2 restent limitées du fait qu’elle utilise aussi une motorisation électrique. Notez que les constructeurs privilégient cette dernière sur leur véhicule, ce dernier ne faisant intervenir la motorisation thermique que si nécessaire (particularité du terrain, vitesse adaptée, etc.). D’autre part, un véhicule hybride revient moins cher en matière de dépenses se rapportant à l’achat de carburant. Qui plus est, le couple moteur électrique et thermique lui permet d’être moins gourmand en énergie.

Les inconvénients de la voiture hybride

Le prix d’acquisition particulièrement élevé de la voiture hybride est l’un de ses principaux inconvénients. Qui plus est, les batteries qui équipent ce type de véhicule présentent souvent de faibles capacités. Ce qui ne permet parfois de profiter du moteur électrique qu’à des moments bien spécifiques (à faible vitesse). D’autre part, il faut savoir que lorsque la voiture est lancée à vitesse élevée, sur une autoroute par exemple, la batterie qui l’équipe ne bénéficie pas d’une recharge. Cela vaut aussi lors des trajets sans décélération ni freinage. Et enfin, même si la voiture hybride dispose d’une motorisation électrique, cela ne lui permet pas de profiter du bonus écologique contrairement à une auto 100 % électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *